Conférence-Débat-Film

« 20000 moujiks sans importance »

C’est une partie de l’histoire assez méconnue mais tragique que nous allons vous raconter.

Fin 1915, la guerre s’enlise sur le front occidental et en France, les réserves nationales et coloniales ne suffisent plus. De son côté la Russie impériale, riche en hommes mais sous-équipée, accepte la proposition d’échanger des troupes contre du matériel militaire.

Au printemps 1916, 10 000 soldats Russes débarquent à Marseille et viennent renforcer les troupes françaises. 30 000 autres suivront les mois suivants dont 20 000 seront versés sur le front d’Orient.

Après l’hécatombe du Chemin des Dames en avril 1917, une partie des troupes russes refusent de continuer à combattre sur le front français, se rebellent, exigent de rentrer en Russie où une révolution vient de commencer.

Eloignés du front pour éviter la contagion et parqués au camp militaire de La Courtine en Creuse à partir du 26 juin, les 10 300 mutins russes de la 1ère Brigade qui ont constitué un soviet, vont, 3 mois après, être sauvagement réprimés. Les survivants seront disséminés en France dans des compagnies de travail et pour les 5 000 d’entre eux qui refuseront, ils seront envoyés aux travaux forcés ou dans les bagnes en Algérie.

Le film et la conférence qui suit retracent l’épopée héroïque de ces soldats qui, pour les survivants ne pourront rentrer dans leur pays, la Russie, qu’au printemps 1920.

Samedi 23 mars : 10h-12h Exposition

15h-18h Projection du film de Patrick LeGall suivi d’un intermède  musical  par la Chorale de l’Amicale, puis par

la conférence-débat par Jean-Paul Gady de l ‘Association « La Courtine »

Dimanche 24 mars : 10h-12h Exposition

L’entrée est libre